La Maison de Léa

Dans cette région extrêmement pauvre, le nombre de lycées est très insuffisant, ce qui implique pour les élèves désirant poursuivre leurs études de se déplacer sur des distances de plusieurs dizaines de kilomètres tous les jours. Il faudrait donc que les parents leur financent logement et nourriture sur place, ce qui leur est impossible faute d'argent. La déscolarisation devient inévitable.

 

L'association "Les Enfants d'Angkor Wat" a financé la construction d'un foyer nommé "La Maison de Léa" destiné à accueillir 17 jeunes filles de 12 à 20 ans qui étaient en voie de déscolarisation. Cette structure est située à Preah Vihear dans le nord du pays, une région proche de la frontière avec la Thaïlande et le Laos.

Les jeunes filles recueillies au sein de la Maison de Léa sont totalement prises en charge par notre association qui les héberge et les nourrit. Elles suivent une scolarité classique au lycée de Preah Vihear et bénéficient de cours supplémentaires, d'une formation informatique et des activités extra-scolaires. Elles pourront donc aller jusqu'au baccalauréat puis, soit poursuivre des études supérieures, soit apprendre un métier. L'espoir d'un avenir meilleur est là !

Une classe maternelle pour les enfants des bidonvilles de Phnon Penh

 

 

Nous finançons une école maternelle à Phnom Penh. Il s'agit de 15 petits enfants entre 3 et 6 ans, pré-scolarisés avant le CP afin de les habituer à vivre en groupe, à respecter des consignes, apprendre à se concentrer, se familiariser avec les règles d'hygiène de base, avoir un repas équilibré par jour.

 

Une voiture les récupère dès 7h du matin à leur domicile, les emmène au centre Christophe Mérieux où se trouve la salle de classe, puis après le déjeuner, les ramène chez eux en début d'après-midi.

 

C'est un magnifique projet qui voit là encore des enfants déshérités, issus d'un bidonville de Phnom Penh rasé pour satisfaire des promoteurs immobiliers, recevoir une aide destinée à leur faciliter l'accès à l'éducation et au savoir.

 

A ce projet, nous sommes au cœur de la finalité de notre association " Les Enfants d'Angkor Wat"!

 

 

 

L'école du Bayon

Cette école primaire se situe dans la forêt entourant les temples d’Angkor. Environ 200 enfants de familles très pauvres y sont scolarisés. Nous soutenons cette école par deux projets distincts  qui répondent à des besoins spécifiques de l’enfance de ce pays :

-         La formation informatique : Ces enfants n’auront jamais d’ordinateur chez eux. L’école est le seul espoir de les aider dans l’apprentissage de cet outil si important pour leur développement, leurs études … et leur future employabilité. Les Enfants d’Angkor Wat prennent en charge cette formation, notamment en finançant le salaire du professeur dédié qui assure les cours auprès des enfants, ainsi que des autres professeurs! Cette formation informatique de base leur donne la chance de ne pas être en retard, d’identifier pour certains un centre d’intérêt fort … et qui sait un domaine pour une future vie professionnelle...

 

-         Les soins dentaires : ces petits enfants pauvres ne mangent pas toujours à leur faim. Les parents ne pouvant les nourrir de façon équilibrée, leur donnent souvent, dès leur plus jeune âge, de la canne à sucre qu’ils sucent à longueur de journée.

Très vite leur dentition se détériore et des pathologies parfois importantes apparaissent. Notre association a mis en place avec cette école un programme visant à organiser et financer une visite chez le dentiste. Cette dernière est destinée à dépister les pathologies chez ces jeunes enfants du primaire, puis à traiter les plus atteints avec des soins de qualité ! Nous œuvrons donc dans le domaine de la santé en offrant à ces enfants pauvres une prévention ou des traitements leur permettant de garder leur santé et un atout de charme, leur éternel sourire.

L'école hôtelière Sala Baï

La ville de Siem-Reap est un poumon économique pour ce pays du fait de l’affluence de touristes venant visiter les temples d’Angkor. Un bassin hôtelier de 300 établissements s’est donc créé avec, à la clé, les emplois nécessaires à sa réputation.

 

L’école Sala Baï forme des jeunes cambodgiens pauvres, qui souhaitent accéder aux métiers de l’hôtellerie allant de la réception à la cuisine en passant par ceux de serveur, femme de chambre ou esthétique et spa .

Les études durent une année et des stages pratiques sont organisés pendant la scolarité.

Au sortir de cette formation, 100% des élèves ont un emploi.

 

Les Enfants d’Angkor Wat ont soutenu la démarche de l’école visant à faire reconnaître leur diplôme par l’ASEAN. A cette fin l’association prend en charge chaque année l’édition de l’ensemble des 1250 manuels scolaires nécessaires aux 150 étudiants de chaque promotion et a renouvelé le parc de 12 ordinateurs destiné , notamment , au e-learning d’anglais.

 

 

Le diplôme délivré par Sala Baï est ainsi validé par l’ASEAN, ce qui renforce l’employabilité de nos étudiants dans tout le Sud Est asiatique.